Auteur Sujet: la longue et pénible vie de Kaz Hobo  (Lu 762 fois)

Hors ligne Kaz Hobo

  • Bionésien
  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
  • Appréciation : 0
    • Voir le profil
la longue et pénible vie de Kaz Hobo
« le: 06 Août 2018 à 23:13:50 »
« L’Homme appartient à la Mine … elle est sa vie, ses espoirs …. Sa famille ! »

Une main calleuse à la peau incrustée de poussière de minerai tournait une à une les pages du livre s’arrêtant de loin en loin pour permettre la lecture :

« Le 29 Juillet 1865 :
Au mariage de Honoré BOWETTEUR et de Capucine AUBEAU la fête fut splendide, les cadeaux somptueux et l’avenir s’annonçait radieux.
Le mariage du fils du propriétaire d’une des plus grande mine de charbon de France avec la fille unique du plus important roulier de Grandvaux était déjà un évènement ….la signature du contrat d’association entre les Bowetteurs , les Rouliers de Grandvaux et les Trimardeurs du Forez ( constructeurs des Rambertes et des Salambres , barges de transport du charbon ) et ce alors que la guerre de sécession venait de se terminer aux Amériques et que la traversée vers le nouveau monde était pour demain …… cela était exceptionnel !
Les travailleurs de la mine, les transporteurs et les constructeurs de barges partaient conquérir les mines d’or du nouvel Eldorado... L’Amérique ! »
.
.
.
Octobre 1890 :

« Les premières années furent sombres et miséreuses…. L’association ne parvint à survivre qu’en voyageant de mine d’or en mine de cuivre… chacun parlait de plus en plus de revenir au charbon pour alimenter les chemins de fer … »
.
.
Janvier 1900 :
« L’habitude s’installa de ne jamais rester longtemps à un endroit. L’association fut surnommée par les gens « les Aubeau gueules noires » car elle était revenue à ses origines d’exploitation du charbon et parcourait le pays en créant des mines de charbon qu’elle laissait en gérance à un membre dès qu’elle était opérationnelle.
Les gens disaient « té v’là cte bande du Ho bowetteur et d’sa Aubeau » et finirent par dire
« Té v’là cte bande à Hobo (origine surement réelle du terme [Hobo, Hoboes] qui désigna plus tard les errants)

Hrné Bowetteur tourna quelques pages de plus du manuscrit d’un doigt nerveux….

« Juillet 2050 :
La H.G.N spécialisée dans l’extraction de métaux rares vient de lancer son millième satellite d’exploitation des astéroïdes du système solaire … la Hobo Gueule Noire devient l’entreprise maitresse de l’exploitation minière spatiale… »





Les doigts nerveux passent plusieurs chapitres….

« 8000 AD : Tau Céti, colonie Française.
La porte d’Adam est stable, la porte Eve est en cours de stabilisation, le Patriarche des « Gueules Noires », clan de mineurs d’astéroïdes, transporteurs, Hoboes rouliers et Trimardeurs, vient de décider que le Clan et tous les membres de la H.G.N passeront les portes dans 45 heures… !

« 8061 AD …c’est un désastre, la porte Eve s’est effondrée, une grande partie du Clan a disparu dans la catastrophe …. Le Patriarche vient de décider le début de l’Errance pour la survie.
Les foreuses sont chargées dans les Rambertes des Trimardeurs, les Rouliers prendront les Salambres et se chargent des membres du Clan »

Hrné Bowetteur feuillette agacé jusqu’au dernier chapitre….

« 23100 AD : la guerre entre les Caldari et les Gallentes est une aubaine pour le Clan … Les chantiers de construction des vaisseaux de guerre Gallentes ont besoin de plus en plus de minerais…et si quelqu’un sait trouver, extraire, transporter et livrer les minerais c’est bien le Clan des Gueules Noires… la H.G.N. a trouvé un nouvel Eldorado… ! »


Les sirènes d’alarme du vaisseau se mettent à hurler, Hrné Bowetteur referme l’épais volume des mémoires du Clan …dans la cabine médicale Yhvet Cafu son épouse est en couches … leur premier né arrive en même temps que les chasseurs Caldari….
Ils sont 4, rapides, lourdement armés… mais ils n’ont aucune chance, une nuée de drones de combat a jailli de l’amas des vaisseaux du Clan … 4 soleils viennent de fleurir dans l’espace….
« Hrné ? votre fils est né…mais il n’a pas de cheveux et n’en aura jamais ... anomalie génétique due aux radiations spatiales… par contre il a déjà un nez qui rappelle une vieille légende d’un certain Cyrano ! »

Ainsi naquit à la 11ème heure du 9ème jour du 5ème mois de l’année 23185 AD Jhan Bahtyst Kazimir Honoré Bowetteur fils de Hrné Bowetteur et de Yhvet Cafu du Clan des « Gueules Noires » mineurs errants, Hoboes rouliers et Trimardeurs liés à la H.G.N.
A bord de la foreuse familiale les spirits coulèrent à flot pour fêter l’évènement.
Les premières années de Kazimir Honoré Bowetteur, entre astéroïdes et accrochages avec les Caldari furent chaleureuses, routinières et banales. Jusqu’au jour tragique où un chasseur Caldari en perdition percuta la foreuse des Bowetteurs… kazimir fut le seul survivant retrouvé dans un container pressurisé aménagé en salle de jeu.
Comme il est de tradition dans le Clan des Gueules Noires Kazimir Honoré Bowetteur fut pris en charge, à tour de rôle, par toutes les familles du Clan.
Il devint errant au milieu d’un clan de mineurs errants et très vite son surnom apparu … « Kaz le Hobo ».
Durant son enfance Kaz développa une passion pour les Drones, toujours à fouiller et fureter dans les soutes à drones il fut plusieurs fois éjecté dans l’espace avec les drones de minage… mais rien ne pouvait le détourner de sa passion, si bien que dans chaque vaisseau qui l’accueillait on lui donnait une panoplie de vieux drones déclassés qui faisaient son bonheur et celui de ceux qui l’avaient en charge en évitant d’avoir à le surveiller sans cesse.
Puis dès qu’il fut en âge de pouvoir manier seul les outils des ateliers il se mit à créer des prototypes, et une idée fixe germa dans sa cervelle…créer un drone de survie ! ce drone permettrait selon lui de « sauver tout le monde » en cas de destruction de la foreuse.
Les seuls qui firent les frais des expériences de survie de Kaz furent les rares animaux de compagnie et ceux clandestins des vaisseaux du Clan qui disparurent mystérieusement en même temps que les prototypes des Kaz.

Au cours des années qui suivirent Kaz continua de chercher et l’année de son passage au statut de « Galibot » (le libérant de la dépendance aux familles du Clan et faisant de lui un apprenti mineur autonome) il réussit à mettre au point un prototype fiable de drone de survie en incorporant un sarcophage de cryogénisation sèche dans un drone lourd à la place des charges explosives. Son invention passa inaperçue dans cette époque ou la recherche ne visait que la plus grande efficacité destructrice des drones de combat afin de compenser une soi-disant invention que les Joves mythiques auraient donné aux Caldari.

Une fois « Galibot » Kaz en bon descendant de mineur de l’espace prit son envol dans sa propre foreuse fournie par la H.G.N.

En 23205 AD :
Suite à un mystérieux naufrage aux circonstances non moins troubles d’une frégate de luxe Amaar sur l’astéroïde qu’il exploitait, Kaz récupéra une esclave Minmatar nommée Yhrla Khan.

Kaz et Yhrla fondèrent une famille et la foreuse familiale accueillit bientôt leur premier enfant, Boris, puis rapidement un second, Gungis. Leur mère, Minmatar Brutor tint absolument à ce que ses fils gardent le patronyme de leur tribu... Les KHAN !
Le temps passa, d’errance en errance, d’astéroïdes en astéroïdes. La rumeur des capsuleers devint une réalité et Boris et Gungis, peu enclins au métier de mineur (surement du fait de leur ascendance Minmatar disait Kaz) partirent vers les universités Gallentes.
Kaz et Yhrla continuèrent la prospection jusqu’à ce jour de 23248 AD où 3 chasseurs Caldari entrèrent dans le système et repérèrent immédiatement la foreuse, ils attaquèrent le KAZ 4, les drones de défense furent détruits, une explosion dans le poste de pilotage tua Yhrla… désespéré Kaz s’éjecta dans le drone de survie prévu pour 4 personnes ... Pas de moteur, pas de balise l’errance pour l’éternité commença en même temps qu’il sombrait dans l’inconscience.

23356 AD (YC 120) …………………………………………………………………………………….

L’instructeur de premier niveau de l’académie Gallente se prépare pour sa première leçon de la journée aux nouveau promus « capsuleers » ... 
« Pffff encore une journée ennuyeuse à mourir avec des questions débiles et des remarques à la noob » …marmonne t’il « en plus c’est la leçon d’utilisation des probes. Ils vont encore en perdre une centaine et détecter le monstre des Galaxie ou l’arche perdue »

« Bien ... allons y …armez vos lanceurs et dès que nous aurons franchi le sas de la station lancez vos probes….


A peine les sondes lancées toutes les alarmes de dysfonctionnement probes et scan se mirent à hurler… l’alerte se déclencha dans la station elle-même et les vaisseaux de défense convergèrent vers l’emplacement du petit groupe ….
« Objet spatial non identifié au milieu de votre escadrille » gronda la voix du commodore responsable de la défense de la station
« Vous jouez à quoi instructeur ? »

Figé de surprise l’instructeur regardait l’objet étrange qui flottait dans l’espace à quelques encablures de son vaisseau, se rapprochant doucement, cela ressemblait à une espèce de montage fait de 4 drones bizarres soudés ensembles…

Puis un faisceau de salvage emprisonna l’objet qui fut ramené vers le vaisseau amiral.
« Continuez votre leçon nous gérons le problème ! »
« Bien commodore, avez-vous pu identifier l’objet ? »
« Circulez je vous ai dit ! »


L’objet récupéré fut ramené au laboratoire d’analyse des objets spatiaux car des traces de vie avaient été détectées à l’intérieur.
Le drone fut étudié, analysé, jugé inoffensif et confié aux services médicaux de l’académie
Kaz fut sorti d’hibernation, ausculté, pesé, analysé, reconnu inoffensif et banalement humain …il fut interrogé par les services de sécurité à plusieurs reprises.
Aux questions que lui leur posa concernant le Clan, les mineurs, les Gueules noires la H.G.N, il n’obtint toujours que les mêmes réponses disant que depuis l’exploitation des Wormsholes nombres de mineurs avaient disparus ... plus de Clan ... plus de H.G.N.
 Tout le monde fini par se désintéresser de Kaz…. Mais, les chaines de spatio- informations avaient mis cet évènement à l’honneur pendant au moins trois jours avant d’abandonner le sujet, si bien qu’un beau matin…
Quelqu’un frappa à la porte de sa chambre, Kaz alla ouvrir et resta muet de surprise… ses deux fils, Boris et Gungis, inchangés se tenaient devant lui.
Après l’émotion des retrouvailles et les flots de questions de part et d’autre Kaz posa la question de leur apparente jeunesse … Boris lui expliqua la nouvelle immortalité… les capsuleers ! il raconta la fin de la guerre, leur entrée à l’académie Gallente, l’avènement des quatre grandes factions…
Gungis confirma la disparition du Clan des Gueules Noires et de la H.G.N dans un wormhole surnommé « eldorado ».

Kaz leur demanda s’il était toujours possible de miner dans l’espace …Boris répondit :
Boris : « oui miner c’est possible mais ... »
Kaz : « mais quoi ? »
Boris : « pour cela tu n’as pas le choix. Tu dois devenir capsuleer, c’est risqué vu ton âge, mais c’est la seule possibilité »

Kaz : « quoi ? être branché avec des tuyaux partout ? z’êtes malades les gars. Même pas en rêves à un tonneau de bière »

Gungis : « arrête P’pa, c’est la seule solution sinon ils vont te recongeler et te stocker comme antiquité »


Bon gré malgré Kaz reparti à l’école…étrange d’être le seul « vieux » dans une civilisation de jeunes...plus vieux que lui !
Il prit le risque du transfert et finalement survécu ... et devint capsuleer en ce 6ème mois de l’année YC 120 !
.
.
.
Assis dans un bar assez louche nommé « Bione » Kaz se demande ce qu’il va bien pouvoir devenir sans l’aide du Clan car devenir mineur n’est plus aussi simple.
Le robot serveur, surement déprogrammé, sert une infâme gnole coupée au carburant de vaisseaux
Miner seul ? comment faire revivre les traditions des mineurs errants ?
Un type bizarre avec une casquette encore plus bizarre sur la tête entre dans le bar « salut tout le monde, salut Nono, salut le nouveau »
Kaz se retourne, personne derrière lui, c’est à lui que parle le type casquette / lunettes.
Le type prend une bière au bar et vient s’asseoir à sa table « je m’appelle Quark ! Quark Orion ! »



 

Hors ligne Quark-Orion

  • Bionésien
  • Full Member
  • *
  • Messages: 184
  • Appréciation : 3
    • Voir le profil
Re : la longue et pénible vie de Kaz Hobo
« Réponse #1 le: 07 Août 2018 à 18:37:52 »
Bel éclairage sur ton 'profil' dans tous les sens du terme... ;)