zebulon

Auteur Sujet: Mémoires d'un nouveau venu  (Lu 1688 fois)

Hors ligne Yashky Haklar

  • Bionésien
  • Jr. Member
  • *
  • Messages: 61
  • Appréciation : 2
    • Voir le profil
Mémoires d'un nouveau venu
« le: 14 Août 2015 à 22:54:12 »
Préambule OOC
Bon alors ça vaut ce que ça vaut, première fois depuis longtemps que je me livre à ce genre d’exercice. Je m'excuse par avance des éventuelles fautes présentes, j'ai une allergie aux accords ... !




Gerek.  Ce système, pourtant presque inconnu quelques jours plus tôt, était aujourd'hui son nouveau foyer. Cette pensée ne cessait de tourner dans l'esprit de Yashky. Seul dans ses quartiers, il se resservit un verre d'un breuvage dont il ignorait la composition, mais qu'il avait réussi à subtiliser à Nono, le droïd-barman du bar local. Après une première gorgée qui lui fit la sensation d'un torrent de flammes dans sa gorge, il se dirigea vers son lit, et s'accroupit pour faire glisser une boite rectangulaire qui se trouvait en dessous. De longues minutes passèrent avant qu'il ne se décide à l'ouvrir. A l'intérieur se trouvait un ensemble d'objets hétéroclites, qu'il sortit un par un et qu'il aligna presque religieusement devant lui. Il ne resta bientôt plus qu'un seul objet à l'intérieur, et comme à chaque fois qu'il se livrait à ce petit rituel, il sentit son cœur se serrer au moment où ses mains entrèrent en contact avec lui. Ce n'était qu'une simple petite plaque de métal poli, sans aucune valeur. Il fit doucement glisser ses doigts dessus jusqu'à ce qu'ils rencontrent le premier sillon. Ses yeux se portèrent alors dessus et il regarda longuement le motif gravé à sa surface. L'emblème de la Tribu Brutor. A lui seul ce motif contenait plus d'histoires que New Eden ne comptait de systèmes. Son père le lui avait offert alors qu'il n'était encore qu'un enfant.

Son père. Ancien esclave d'un propriétaire terrien Amarr, il avait réussi à échapper à ses maitres et à rejoindre un réseau de passeurs Gallente clandestins qui permettaient aux Minmatars de rentrer chez eux. Mais réussir à rejoindre la République pouvait s'avérer être une entreprise dangereuse et pouvait s'étaler sur plusieurs années standards, le temps pour le anciens esclave de générer suffisamment de crédits pour financer leur voyage. Pour le père de Yashky, cette période dura environ cinq ans, au cour desquels il rencontra celle qui devint son épouse, et Yashky naquit de cette union tout juste un an après leur rencontre. Malheureusement, durant sa captivité, la mère de Yashky avait était contaminée avec du Vitoc, la "drogue des esclaves". Et bien qu'elle ai volée une quantité suffisante d'antidote à ses anciens maitres, la nature changeante de cette toxine fit qu'au bout de quelques années, ces antidotes n'était plus adaptée à la forme de Vitoc présente dans son organisme. Pendant des jours elle agonisa, jusqu'à ce que le père de Yashky, en désespoir de cause ne décide d'abréger ses souffrances, tout juste trois ans après qu'elle ai mise son fils au monde. Puis arriva le moment de rejoindre la Terre de leurs ancêtres. Yashky et son père réussir à atteindre Rens, où ils s’installèrent.

A Rens, Yashky eu une enfance simple. Son père s'était fait engager comme manœuvre, et ses revenus, bien que faibles, leurs permirent à tout deux de ne jamais être dans le besoin. Enfant, il était timide et renfermé, si bien qu'il n’avait pas beaucoup d'amis. Il passait le plus clair de son temps à rêver, s'imaginant piloter des vaisseaux tous plus puissants les uns que les autres, et aller combattre les Amarrs.

Les souvenirs de cette période le firent sourire. La réalité était bien différente de ses songes d’antan. Puis son visage s'assombrit, lorsque d'autres souvenirs l'envahirent, cette fois nettement moins heureux.


Au milieu de sa quatorzième année, un accident se produisit. Une défaillance du circuit de refroidissement des réacteurs d'un vaisseau provoqua une gigantesque explosion, qui détruisit une grande partie des hangars de stockage. Son père se trouvait parmi les victimes. Commença pour une Yashky, une période dont il ne gardait que peu de souvenirs. Il fut placé dans un orphelinat, mais son age avancé ne lui permis pas de trouver de familles voulant de lui. Trois années passèrent, durant lesquels ses rêves de petit garçon s’émiettèrent un à un. Il finit par quitter l'orphelinat sans trop savoir où aller. Pendant plusieurs mois, il survécu en alternant des petits emplois, qui lui permettaient tout juste de subvenir à ses besoin. Convaincu que sa vie à Rens ne le menait que dans une impasse, il prit la décision de quitter ce système et d'aller tenter sa chance ailleurs. Il réussit à s'introduire dans un vaisseau industriel en partance pour Jita, et se cacha dans la soute au milieu des marchandises. Au milieu du voyage, un des membres de l'équipage le découvrit et il fut conduit devant le pilote du vaisseau. Dépité, Yashky était persuadé qu'il serait au mieux débarqué à la première station, et s'attendait à être emprisonné d'ici là. Lorsqu'il arriva dans les quartiers du capitaine, un Caldari jovial et bedonnant du nom de Mecadom, une lueur d'espoir s'alluma en lui. Le capitaine le fit parler, lui raconter son histoire. Il ne le traita pas en prisonnier, mais presque en invité. Au départ méfiant vis à vis des origines de l'homme, Yashky commença petit à petit à se détendre en sa présence. Et au cour d'un repas, Mecadom lui posa la question qui allait absolument tout changer.

"As tu déjà pensé à devenir capsuleur ?"


A partir de là, tout s'est enchainé très vite pour Yashky. Mecadom lui proposa de financer sa formation de capsuleur à condition qu'ensuite, il travaille à son service. Fou de joie, Yashky accepta et se lança corps et âme vers un avenir qui ne semblait plus si sombre. Une fois sa formation terminée, le Caldari l'installa dans le système d'Itamo, et lui fournit un capital d'isk plus que conséquent, qui lui permirent de très vite investir dans son premier vaisseau. Depuis toujours, il rêvait de participer à des batailles héroïques, et souhaitait se lancer dans le combat, mais il devait dans un premier rembourser sa dette. Il commença donc sa vie de pilote comme mineur, au commande d'un Venture. Des heures durant il réduisit des astéroïdes en poussière afin d'en extraire les précieux minerais. En même temps, Mecadom lui enseignait les subtilités de la vie dans New Eden. Le Caldari pilotait depuis de nombreuses années et lui appris bien des astuces. Mais ce n'étais pas assez pour Yashky. Il lui fallait plus d'action. Il prit donc son mal en patience, et une fois qu'il eu payé sa dette à son mentor, et que celui ci eu rejoint sa corporation en Nul-Sec, il abandonna bien vite le minage pour se lancer dans la chasse au pirates. Dans les environs d'Itamo, de nombreux Guristas s'étaient installés et les agents locaux cherchaient des volontaires pour se débarrasser d'eux. C'est à ce moment que Yashky perdit son premier vaisseau ainsi que son premier clone.

Sûr de lui, et il s'était lancé dans le combat dans un magnifique Destroyer de classe Trasher, alors qu'il n'était pas encore assez entrainé. On lui avait pourtant déconseillé de voler avec un vaisseau que l'on a pas pris le temps d'apprivoiser mais Yashky s’entêta et se jeta dans ce qu'il découvrit plus tard être une embuscade. Absolument pas préparé à la violence des combats, il paniqua, enchaina les erreurs et voyait avec horreur son bouclier puis son armure fondre comment neige au soleil. Il se rappela soudain d'un des conseils de son mentor, et tenta de s'aligner avec le premier corps céleste qu'il trouvait. Malheureusement il était trop tard, et lorsque son vaisseau explosa, il était tellement abasourdi qu'il n'arriva même pas à sauver sa capsule. Ce fut une expérience traumatisante pour Yashky, qui se mit à douter de ses capacité, et de son avenir en tan que capsuleur. Mecadom, toujours en contact avec son ancien élève, décida de le rejoindre et de lui enseigner de manière plus approfondie le combat face aux Guristas. Petit à petit, Yashky reprit confiance, et les affrontements contre les pirates devinrent son quotidien.

Yashky se pencha pour attraper la bouteille en bu une rasade à même le goulot. Il grimaça devant la violence du breuvage en se demandant qu'est ce que Nono pouvait bien utiliser pour le réaliser. Son regard s’arrêta sur une pièce de tissus sur laquelle figurait un crane de lapin, symbole de pirates Guristas, qu'il avait ramené un jour de mission.

En même temps qu'il aidait à rendre l'espace plus sûr en détruisant les vaisseaux des Guristas, il commença à imaginer une autre manière de gagner sa vie. Mecadom, membre d'une corporation elle même membre de l'alliance Goon, ne voulait pas qu'il le rejoigne, du moins pas pour le moment, ce à fin de préserver sa neutralité tan qu'il ne serait pas un pilote aguerri. Yashky se mit à penser à inverser les rôles, et au lieu de combattre les pirates, d'en devenir un lui même. Il passa de nombreuses heures à se renseigner discrètement sur la question, pour au final se rendre compte qu'il en était incapable à l'heure actuelle. Il allait donc continuer à détruire les pirates avant de pouvoir lui même en devenir un.

Petit à petit, il s’éloigna de son mode de vie Brutor. Il commença à ne même plus voler en vaisseaux Minmatars et se tourna vers les Caldaris. Du Trasher il passa au Cormorant, puis un jour, au détour d'une incursion particulièrement violente en territoire Gurista, il captura un de leur vaisseau. Il ne fit pas deux fois la même erreur, et attendit de bien s'entrainer avec de mettre les pieds dedans. Quelle ne fut pas la surprise de ses ennemies lorsqu'ils le virent arriver sur leur territoire aux commande d'un fier Gila, deux drones Vespa orbitant autour de lui. Quelques mois passèrent ainsi, sans que rien ne vienne réellement briser la monotonie qui s'installait.

Puis Mecadom vint lui rendre visite un jour, lui annonçant la mort dans l’âme que sa corporation venait de se dissoudre. L'alliance Goon, insatisfaite de leur participation aux opérations de combats qu'elle menait, les avaient renvoyés. Le Caldari avait donc pris la décision de ne plus voler pendant une durée indéterminée. Yashky se retrouva donc seul. Il s’éloigna du combat pour se consacrer à l'exploration, d'abord en High Sec, puis une fois qu'il se fut suffisamment entrainé, en Low Sec au commande d'un vaisseau covert ops de classe Cheetah. Là encore la monotonie le rattrapa bien vite. Explorer des sites de données ou archéologiques était certes une activité qu'il trouvait lucrative, mais la solitude lui pesait. Il envisagea même de prendre sa retraite de capsuleur et de quitter l'espace pour s'installer sur une planète. Son mentar finit par ressurgir dans l'espace en lui annonçant qu'il venait lui même de créer une corporation, et qu'un poste l'y attendait. C'est ainsi que Yashky se retrouva Directeur d'une corporation de quatre personnes. Il s'investit à nouveau dans ses activité spatiale, mais Mecadom disparut tout aussi vite qu'il était réapparut, et son projet de corporation mourut dans l’œuf. Une fois de plus, Yashky se retrouva seul.

Une cavalcade dans les couloirs sortit Yashky de sa torpeur. Il se redressa en grommelant, l'alcool lui ayant embrumé la vue.

Après s'être lamenté quelque temps sur son sort, Yashky décida de se ressaisir, et parcouru les annonces de corporations ouvertes au recrutement sur le réseau de communication universel. Sans trop savoir pourquoi, une annonce particulière attira son attention. Il était question d'une corporation nommée Bionesis Technologies basée en espace Minmatar. La simple évocation du lieu qui l'avait vu grandir eu pour effet de réveiller sa conscience tribale. Il effectua de plus amples recherches sur cette fameuse corporation, découvrit qu'elle possédait une solide section de combat, que ses membres chassaient toute forme de piraterie et qu'ils étaient actifs au sein de la milice de défense Minmatar. Il était tiraillé entre son envie de prendre contact avec eux, et la crainte de ne pas être à la hauteur. En plus que se passerait il s'ils apprenaient qu'il avait voulu devenir lui même pirate ? Il prit finalement son courage à deux main et se rendit à Gerek pour trouver le fameux bar de la corporation, le Bione, où il pourrait apprendre à les connaitre. Après plusieurs heures à tourner autour de l'endroit sans oser y pénétrer, Yashky se décida enfin à pousser les portes. Un rapide tour de la pièce lui permit immédiatement d'identifier un grand Minmatar, Brutor lui aussi. Ce détail, au paraitre insignifiant, le rassura, d'autant plus que le grand gaillard fut immédiatement amical. Yashky prit immédiatement la décision d'envoyer sa candidature au sein de cette corporation. Quelques jours plus tard, un officier des Ressources Humaines le reçu pour un entretien de recrutement.

Une seconde cavalcade, cette fois assortie de multiples cris de joie vint une fois de plus troubler sa quiétude. Il se leva, s'étira et grimaça, mais cette fois de douleur. Il se dirigea vers un miroir souleva son teeshirt sous lequel de nombreuses ecchymoses étaient encore visibles. Après tout ça ne faisait que trois jours ...

Dans la semaine qui suivit son entretien, Yashky fit la plus grosse erreur de toute sa vie de pilote. L'officier lui avait indiqué qu'il aurait une réponse concernant son incorporation sous une semaine. Lui, trépignait d'impatience. Et un soir, il prit la décision de déménager toutes ses possessions sur Gerek, avant même d'avoir eu une réponse de la part de la corporation. Il vendit nombre de ses modules et butins, et remplit son vaisseau industriel, un lourd Bestower, avec ses vaisseaux restants, dont son précieux Gila. Tout de même un peu anxieux, et surtout conscient de passer outre une des règles élémentaires de New Eden, il paramétra son ordinateur de bord sur l'itinéraire le plus sûr jusqu'à Gerek. L’autorisation de sortie de station lui parvint, et Yashky s'élança dans l'espace et commença le ballet des procédures de warp puis de jump. Il était quasiment à mi chemin quand tout bascula.

Juste après son arrivée dans un nouveau système, il s’alignait sur la spacegate suivante quand tout d'un coup, son radar s'affola et un petit carré jaune se mit à clignoter autour de sa position s'alluma. Le cœur de Yahsky s’arrêta. Ce signal indiquait qu'il était pris pour cible. Il sut immédiatement qu'il n'avait aucune chance et qu'il aurait juste le temps d'aligner son vaisseau vers un corps céleste avant de voir son Bestower exploser. Deux salves plus tard, il se trouvait en capsule, au milieu des débris de ce qui quelques seconde plus tôt était l'ensemble de ce qu'il possédait. Seul ses réflexes lui permirent à ce moment de sauver son pod, et ce n'est que quatre systèmes plus loin qu'il pris le temps de constater l'entendu des dégâts. Ses blessures physiques n'étaient que superficielles mais le traumatisme causé par la perte qu'il venait de vivre le laissèrent hagard jusqu'à son arrivée à Gerek.

Une fois sur place, il se rendit immédiatement au Bione, et commanda une bouteille qu'il descendit presque d'un trait. Mort de honte, il annonça au membres de la corporation qu'il venait de tout perdre à cause d'une erreur de jugement. Les réaction qui s'ensuivirent le laissèrent bouche bée. Lui qui s'attendait à des remontrances, voyait affluer les marques de sympathie et de soutien. C'est alors qu'un Minmatar se leva et se dirigea vers lui. Il se tenait face à Keyran Tyler, le CEO de Bionesis Technologies, et ce dernier venait de lui annoncer son acceptation au sein de la corporation. Une fois l'euphorie dans laquelle il venait d'être plongée passée, et une fois les formalités administratives finalisées, Yashky prit réellement conscience de son nouveau statut. Les jours qui suivirent lui permirent de faire plus ample connaissance avec certains membres, et même de commencer ses formations.

De lourds coups sur sa porte lui firent subitement prendre conscience qu'il ressassait ses souvenirs depuis plusieurs heures. Une voix l'interpella depuis le couloir

"Yaaash ! Bouge toi ! Amène toi au Bione ! Archa a encore triturée Nono et elle l'a rendu bargeot ! Il vient de servir le fameux coktail poudre à canon - mort au rat à Virgil et là il se met à danser sur le bar ! Dépêche, je veux pas louper ça !"

Il se leva et rassembla à la hâte tous ces objets témoins du passé qu'il avait étalés devant lui. Au moment de refermer la boîte, il s’arrêta, et regarda la bouteille de Nono qu'il venait de vider. En souriant il l'attrapa et la glissa dans ce coffre au trésors avant de rejoindre ses nouveaux corpmates.

Si Gerek était son nouveau foyer, Bionesis était sa nouvelle famille.

Hors ligne Geralt Frenchman

  • Bionésien
  • Hero Member
  • *
  • Messages: 2374
  • Appréciation : 10
    • Voir le profil
Re : Mémoires d'un nouveau venu
« Réponse #1 le: 15 Août 2015 à 10:55:49 »
Vraiment pas mal j'aime bien.  C'est realiste  :)

Hors ligne Papapoute

  • Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1649
  • Appréciation : 13
    • Voir le profil
Re : Mémoires d'un nouveau venu
« Réponse #2 le: 28 Août 2015 à 10:14:13 »
Super! Plus qu'à attendre la suite :-)